Soins Snoezelen

||Soins Snoezelen
Soins Snoezelen2019-11-20T12:28:10+01:00

Projet Snoezelen

Introduction

Les activités sont indispensables à l’épanouissement des personnes accueillies dans le lieu de vie que constitue l’EHPAD ; la mission de l’établissement est de soigner au sens large du terme, d’apporter du bienêtre et du confort quel que soit le niveau d’autonomie de la personne tout au long du séjour dans la structure.

Les activités de loisirs sont proposées aux résidents qui le souhaitent et qui en ont la possibilité sur le plan physique et cognitif. Un recueil de leurs attentes est effectué lors de l’admission, il est formalisé dans le projet individualisé. Ces activités ont évolué ont fil du temps pour répondre au mieux aux besoins actuels des résidents. Des ateliers divers sont organisés pour favoriser la communication et lutter contre l’isolement.

De plus en plus il apparait nécessaire de développer une nouvelle approche multi sensorielle pour toutes les personnes pour qui la communication verbale est altérée ou dont les troubles du comportement requièrent une prise en charge individualisée à un moment donné de mal être qui peut s’exprimer par de l’agressivité.

Dans le cadre du projet de vie et de soins les équipes ont réfléchi à l’organisation d’un espace dédié à la prise en charge selon le concept Snoezelen. Cette réflexion a été prise en compte dans le plan de construction du nouveau bâtiment occupé par les résidents depuis le mois d’avril 2018.

L’espace dédié est une pièce située au rez de chaussé du bâtiment et à proximité de l’unité Alzheimer et de l’accueil de jour. Les résidents des unités des 2 étages peuvent y accéder rapidement par les ascenseurs.

Les équipements ont été choisis en fonction de la prise en charge souhaitée : apaisement, bien être, stimulation des sens.

⦁ La formation du personnel

Le personnel bénéficiera d’une formation de 5 jours in situ sur l’approche Snoezelen, en particulier les soignants de l’unité spécialisée mais aussi des autres unités, de l’animation et de l’accueil de jour sur la base du volontariat.

Objectifs de la formation :

– Maîtriser la technique de l’espace Snoezelen

– Donner envie de :

  • Proposer du bien-être physique et psychique aux résidents.
  • Restaurer l’estime de soi.
  • Diminuer le recours aux contentions physiques et chimiques.
  • Aider les bénéficiaires à devenir acteurs de leur vie.
  • Développer des compétences en communication verbale et non.
  • Étendre le concept Snoezelen au quotidien.
  • Susciter plus de motivation et de plaisir en équipe pluridisciplinaire.
  • Intégrer cette approche en lien avec le projet individualisé.
  • Mettre en place les outils nécessaires au fonctionnement de l’espace Snoezelen (grille d’observation…).
  • Évaluer et réajuster l’accompagnement face aux besoins des personnes.

⦁ Le lien avec le projet individualisé 

Ce projet accorde une place importante à l’accompagnement individualisé des personnes accueillies, chaque résident est accompagné comme une personne ayant des besoins et des attentes uniques.

Les résidents souffrant de démence de type Alzheimer ont des difficultés à affirmer leur personnalité et leurs désirs. Les rythme de vie et la relation à l’autre imposés par la collectivité aggravent cette réalité. C’est aux soignants de leur offrir les conditions de se sentir exister.

L’espace Snoezelen met en jeu une relation de proximité corporelle dont toute personne a besoin pour s’épanouir. Le toucher et le contact relationnel sont très importants avec les personnes en grande dépendance.

La détente aide les personnes à se libérer de leur anxiété, les soignants qui utilisent des techniques de toucher-massage et pratiquent des soins de socio-esthétiques peuvent en témoigner. Les résidents du fait de leurs différentes pathologies ont une perception différente de leur corps et du monde qui les entoure.

Les soignants dans l’espace Snoezelen vont entrer en relation avec les résidents à partir de signes non verbaux autour des 5 sens.

⦁ La conception de l’espace Snoezelen

Définition du concept : Exploration sensorielle dans un climat de détente c’est un environnement, et non une technique, dans lequel à l’aide de matériels spécifiques, les personnes accueillies sont amenées à leur rythme et dans un climat de confiance à développer des expériences sensorielles motrices et relationnelles.

Cet espace n’est donc pas un atelier occupationnel mais c’est une approche qui entre dans le projet de vie et de soins de l’établissement.

Historique :

Ce concept sensitif a été crée il y a d’une trentaine d’années en Hollande par des professionnels du handicap qui cherchaient à contrôler les comportements des patients souvent violents. Il est fait appel à la stimulation des sens (vue, odorat, goût, toucher, ouïe) au plaisir de recevoir des signaux agréables, d’où une approche plus humaine et positive que la contention chimique.

La gériatrie s’est emparée de ce concept au début des années 2000 et des études cliniques ont mis en évidence ses bienfaits sur les états dépressifs, les troubles du comportement, les troubles de l’appétit.

Principaux objectifs poursuivis :

  • Apporter bien être et détente (relaxation, apaisement)
  • Réduire l’anxiété
  • Eviter le repli sur soi
  • Atténuer les comportements agressifs
  • Développer l’estime de soi
  • Améliorer la communication

⦁ L’équipement de l’espace Snoezelen

  • Confort : podium sur mesure et jeu de miroirs, lit à eau avec système musical vibrant (intensité réglable), armoire à musique, banquette 2 places et rideau occultant.
  • Visuel : colonne à bulles, fibres optiques, projecteur avec disque à huile, lumières LED, projecteur laser
  • Interactif : colonne à bulles interactive
  • Tactile : fibre optique, grand disque tactile
  • Zone lumière noire pour laisser la place à l’imaginaire
  • Odorat : huiles essentielles
  • Ouïe : musique apaisante ou stimulante

⦁ Les modalités de fonctionnement

⦁ Séance type 

Avant : la séance a lieu à la demande de l’équipe médicale et / ou soignante à partir des observations effectuées, à la demande du résident lui-même s’il le peut et si une première séance lui a été bénéfique.
Le résident est prévenu à l’avance de la séance et accompagné par le soignant qui le prend en charge. Des explications lui sont données puis répétées pendant la prise en charge.

Pendant : Les différents supports sont présentés au résident tout en essayant de cerner ses préférences. Il est invité à s’installer sur le matelas ou sur le fauteuil selon ses possibilités ; la séance se déroule en respectant son rythme, ses désirs et ses réactions.

Après : Le soignant échange avec le résident sur son vécu de la séance et le raccompagne dans son lieu de vie, puis il note ses observations dans les transmissions du dossier du résident.

Les jours suivants les transmissions de l’équipe seront axées également sur le comportement ou les commentaires du résident afin d’analyser les bienfaits de la séance et de réajuster si besoin la prise en charge.

⦁ Planning, durée et fréquence des séances

Le planning de l’espace est centralisé et établi par l’IDEC au regard des jours de présence des agents formés, il évoluera dans le temps en fonction du nombre de ces agents.

Des horaires sont définis :
La séance type dure 1 heure tout compris (trajets, séance, observations)

⦁ Rapport d’activité

Un bilan trimestriel est effectué en présence de l’IDEC, du médecin coordonnateur, du psychologue et des soignants (observations les plus fréquentes, difficultés rencontrées, échanges sur les pratiques…)

Un rapport annuel est rédigé et des objectifs sont posés pour assurer la pérennité de l’activité.

⦁ Entretien de la salle

Chaque accompagnant est responsable du rangement et de l’entretien du matériel de l’espace : ex décontamination des surfaces, approvisionnement (huiles essentielles et autres consommables). Il signale à l’IDEC toute réparation nécessaire ou tout dysfonctionnement constaté.

Le nettoyage du sol est effectué par l’équipe d’entretien des locaux selon un rythme défini avec l’IDE hygiéniste.

⦁ Budget de fonctionnement

Chaque année l’IDEC commande les consommables et les petits matériels nécessaires au vu de l’activité réalisée après l’analyse des observations des soignants (préférences des résidents…)

Le plan de formation continue prévoit chaque année la formation des soignants volontaires afin de diversifier les compétences et de motiver l’équipe par le biais de cette prise en charge différente et interactive.

CONCLUSION

La stimulation multi sensorielle dans l’espace Snoezelen permet de proposer un accompagnement plus humain. Elle nécessite disponibilité, écoute des manifestations de bien être ou non de la part du résident, d’intérêt ou d’inquiétude. Cet accompagnement n’est pas une activité indépendante séparée de la vie quotidienne dans la structure mais s’intègre parfaitement dans le projet de soins défini dans le projet d’établissement. Participer à des séances doit permettre au résident de trouver une place plus adaptée, plus sociabilisée dans sa vie quotidienne.

Cet espace permet au soignant d’aborder chacun dans le respect, la dignité et créer un climat de confiance propice à la communication en particulier avec les personnes désorientées. A l’époque où les effectifs alloués réduisent le temps pour la relation soignant soigné, participer à la prise en soins dans cet espace est une source de motivation pour le soignant, un temps d’échange privilégié entre 2 personnes.